Humain X.0: Des abysses de temps

Voir l’image en grand

(Temps de lecture: 3-4 minutes)

Commençons par une vue d’ensemble de l’histoire de l’univers et de la terre. Remettons d’emblée les choses en perspective, en rappelant à quel point tout est allé incroyablement lentement pendant des millions d’années et à quel point, par comparaison, les changements des derniers siècles (et même des derniers millénaires) sont absolument fulgurants.

9 milliards d’années sans planète terre. Je me base ici sur le calendrier cosmique de Carl Sagan, qui ramène toute l’histoire de l’univers à l’échelle d’une seule année (où un jour correspond à environ 38 millions d’années).

Dans ce calendrier, après le big-bang le 1er janvier, il faut attendre jusqu’au mois de mai pour que la Voie Lactée soit entièrement formée, et jusqu’à début septembre pour le système solaire. Soit plus de 9 milliards d’années d’attente avant que notre petite planète Terre se forme enfin. Pas rapide.

Calendrier cosmique (13.8 milliards d’années ramenés à l’échelle d’une seule année)

Source: Wikipedia

3 milliards d’années sans animaux. L’apparition de la vie unicellulaire se situe autour de mi-septembre, puis l’apparition de la photosynthèse à la fin septembre. À ce stade les plantes n’existent pas encore; la photosynthèse n’est l’apanage que de quelques bactéries primitives.

Suite à un phénomène d’oxygénation massif de l’atmosphère, les premières cellules complexes apparaissent début novembre. Un mois plus tard, les premiers organismes multicellulaires émergent enfin. Il faut donc attendre plus de deux mois et demi de calendrier cosmique (soit 3 milliards d’année) entre l’apparition de la vie unicellulaire et celle des animaux primitifs. Là non plus, pas rapide.

Suite à cela les choses vont s’emballer, si l’on peut dire; on retrouve plusieurs évènements majeurs dans la seconde moitié du mois de décembre. Le 18 décembre, c’est l’apparition des vertébrés suivi de celle des plantes terrestres.

Le 20 décembre, c’est l’apparition des poissons et, un jour plus tard, celle des insectes, puis celle des amphibiens et des reptiles, respectivement les 22 et 23 décembre. Hélas, la veille de Noël, le 24 décembre, 90% de ce beau monde va disparaitre: c’est l’extinction permienne. Mais ne désespérons pas, il reste encore environ 250 millions d’années.

Des éruptions massives, cause possible de l’extinction permienne

Source : Piqsels

Le 25 décembre, les dinosaures sont déjà là! Qui veut un T-Rex pour Noël? Le lendemain, c’est l’apparition des mammifères et le surlendemain, celle des oiseaux. Le 28 décembre c’est l’apparition des fleurs (malheureusement bien après la fête des mères et la St Valentin).

À peine deux jours plus tard, le 30 décembre vers 6h du matin, c’est à nouveau le drame: l’extinction Crétacé-Paléogène. C’est la disparition des dinosaures et, plus globalement, d’environ trois-quarts des formes de vie terrestres. Toutefois, le soir même (soit quelques millions d’années plus tard), c’est déjà l’apparition des primates.

L’essentiel tient en quelques millions d’années. Enfin, le 31 décembre, c’est le jour où les choses intéressantes se passent. Attention, ça va aller vite (mais quand même, chaque heure représente plus d’un million d’années et chaque minute environ 26’000 ans).

Dans la matinée, c’est l’apparition des grands singes et vers midi, celle des hominidés, nos ancêtres. Toutefois, il faut encore attendre le milieu de soirée pour voir émerger les humains primitifs, et minuit moins le quart pour la domestication du feu! Enfin, vers 23h58, c’est l’apparition de Cro-Magnon, de l’art et de la culture. Ouf, deux minutes avant la fin de l’année, on commence à devenir vaguement civilisé.

L’histoire de l’humanité ne représente qu’une toute petite minute cosmique

Reste maintenant la dernière minute, où chaque seconde équivaut à 438 ans. Je me borne ici à lister une poignée d’évènement clés parmi une multitude (on y reviendra).

À environ 23h59 et 30 secondes, c’est l’apparition de l’agriculture. À 47 secondes, c’est le début de l’âge de de Bronze; à 48, les premières dynasties d’Égypte; à 49, c’est l’apparition de la roue et de l’alphabet. Puis à 52, c’est le début de l’âge de fer; à 53, c’est le début de l’antiquité classique; à 54, Bouddha et la géométrie Euclidienne; à 55, le Christ, l’empire romain, l’invention du 0; à 58, c’est Christophe Colomb, la renaissance et la musique classique; et enfin, à 59, c’est l’époque moderne, du XVIe siècle à nos jours. Cotillons, champagne et bonne année !

Des humains primitifs

Source: Wikipedia

Clairement, beaucoup de choses se passent lors de cette dernière « minute cosmique ». La totalité de l’histoire humaine, en fait! La préhistoire, quant à elle, tient en gros dans les deux dernières heures. L’existence des mammifères tient dans la dernière semaine, alors que la vie a mis des mois à émerger. Ce qui ressort de tout cela, c’est une idée d’accélération globale de la complexité: le développement des organismes complexes fut beaucoup plus rapide que celui des organismes simples.

Est-ce que tout va vraiment toujours plus vite? Est-ce que le siècle dernier a connu plus d’évolution que le millénaire dernier? Est-ce que la prochaine décennie connaitra plus d’évolution que le siècle dernier? 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :